Tenues de mariage

Tenues Blog de mariage tenues

Liste des pages dans Tenues de mariage :

  • Karakou

    Le Karakou, l’incontournable des mariées Algériennes!

    Le karakou est un costume traditionnel algérien, Il est composé habituellement de trois pièces:

    1. Une veste en velours travaillée avec du fil d'or appelé majboud ou fetla.

    2. Un pantalon (seroual) qui peut être seroual chelka (droit avec deux fentes sur les côtés allant au genoux) ou seroual m’douer (bouffant).

    3. Un foulard à franges, appelé “M’harmet leftoul” (car ses franges sont roulées à la main), le foulard est attaché aux cheveux avec des pinces ou un nœud. Certaines femmes algéroises portent également une toque appelée chachia ou tarbouche en velours.

    L’avantage avec le karakou, c’est qu’il peut être travaillé dans plusieurs matières, avec des couleurs différentes, des perles, de la broderie...

    Le karakou est devenu une tenue incontournable du trousseau de la mariée, même si à l’origine il était porté lors de mariages basés à Alger, il trouve actuellement sa place dans la majorité des mariages sur le territoire national et même hors de l'Algérie.

  • Robe Kabyle

    La robe kabyle ou tenue berbère !

       

    La robe kabyle ou tenue berbère est un vêtement traditionnel pour les femmes. Cette tenue est portée même par les mariées n’ayant pas d’origine kabyle, elle est composée d’:

    • Une robe longue de couleur blanche, jaune ou orange, avec des manches longues ou courtes, elle est décorée au niveau de la poitrine ainsi qu’au dos et au bas de la robe avec des motifs brodés en zigzag et de bouclettes multicolores.

    • Un tissu rayé multicolore souvent noir, rouge et jaune est noué autour de la taille.

    • Lahzam quant à lui est composé d'un ensemble de fils de laine multicolores tressés et avec des pompons aux extrémités.

    • Un foulard,  plié en triangle et noué par les bords au-dessus du front, est mis sur la tête.

     

    Pour accessoiriser cette tenue, les femmes mettent des bijoux berbères, composés d’argent et de coraux de différentes couleurs.

     

    La tenue berbère n’a cessé de se moderniser au fil du temps. En effet, plusieurs modèles sont maintenant proposés avec différentes couleurs, matières...

     

    Cette tenue a  traversé les frontières pour s’exporter à l’international et se retrouver dans les défilés de plusieurs créateurs de mode.


  • Fergani

    Fergani :

       

    Cette fois, direction Constantine avec la fameuse Djeba Constantinoise, plus connue sous le nom de Fergani. Souvent, cette tenue est léguée de mère en fille.

     

    La djeba constantinoise est constituée de trois parties :

    • Une robe longue en velour travaillée au medjboud (broderie dorée). Cette robe se décline sous différentes couleurs (bleue, verte, bordeau…)

    • Les manches de la gandoura amovibles sont réalisées dans une soie fine et couleur blanche parfois également brodées d’or.

    • Elle est portée avec une ceinture en louis d’or (mahezma).

  • Chedda de Tlemcen

    Chedda de Tlemcen :

       

    Quand on dit tenue traditionnelle de Tlemcen, on pense forcément à la Chedda de Tlemcen. Cette tenue est considérée comme la plus chère et la plus belle qu’une mariée  puisse porter le jour de ses noces, c’est pourquoi elle est généralement passée de mère en fille.

    La Chedda est composée de :

    - Une robe longue (ou jupe) que l’on appelle « Rda »

    - Un caftan court en velours travaillé avec des fils d’or (comme la veste du Karakou). Les manches sont larges et constituées de tulle, brodées et agrémentées de perles et de paillettes.

    - La tête est coiffée d'une « chéchia » en forme de cône, et est brodée de fils d'or sur laquelle est noué le mendil de mensoudj, genre de foulard ou sont posés les zerrouf (couronne), djébin (sorte de perles) et autres ornements.

    - La Chedda de Tlemcen ne serait pas complète sans : les perles de culture « djouhar », les colliers suspendus « meskia », « el-kholkhal » qui se met autour de la cheville, ainsi que des bracelets.

    Petite info, depuis 2012 la Chedda est inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité, en tant que costume nuptial de Tlemcen.


  • Melhfa chaoui / Robe chaoui

    Melhfa chaoui / Robe chaoui :

       

    La melhfa est une tenue traditionnelle qui, dans le passé, caractérisait les femmes de la région des Aures. Cet habit, qui était souvent de couleur sombre, se compose d’une robe longue avec par dessus une sorte de cape courte maintenue sur les deux épaules par deux fibules en argent.

    Côté accessoires, mieux vaut mettre quelques chose de simple afin de ne pas voler la vedette à cette belle tenue.

    Après avoir été supplanté par d’autres tenues pendant plusieurs années, cette robe ancestrale connaît une véritable renaissance. En effet, avec une touche de modernité, cet habit est de plus en plus prisé des futures mariées ces dernières années.

    Grâce à des couleurs plus vives, des découpes plus modernes et des tissus nobles, la Mehlfa séduit beaucoup de femmes, ce qui lui permet de reprendre graduellement sa place parmi les vêtements féminins.

  • Blouza Oranaise

    Blouza Waharania :

       

    La blouza wahrania, comme son nom l’indique, est une tenue traditionnelle oranaise généralement portée d’antan par les femmes marièes et d’âge mûre. De nos jours, elle est prisée par toutes les générations de femmes lors de fêtes et cérémonies traditionnelles.

                                   

    Cette tenue se compose d’une longue robe en dentelle ou en tissu et d’un jupon qui se porte en dessous et qui a la même couleur que la robe (connu sous le nom de“jaltita”). La blouza est cintrée à la taille avec des manches courtes. La partie recouvrante toute la poitrine “sder” ainsi que le dos sont travaillés avec de la broderie et des perles.

                               

    Les dames âgées optent pour des modèles plutôt classiques et simples alors que la jeune génération préfère la modernité. En effet, de nos jours, différentes matières sont utilisées : un perlage de plus en plus varié et des tissus de plus en plus nobles.

                                          


    Au fil du temps, la blouza oranaise n’a cessé de se moderniser, mais elle reste la robe typiquement de l'ouest algérien que toute mariée se doit d'ajouter à son trousseau.

                                           

  • Badroune

    Le Badroune

       

    Le badroune est l’une des tenues traditionnelles algéroises les plus prisées lors des mariages, fêtes...etc. Il peut sembler similaire au karakou (dont on a déjà parlé dans une précédente publication) ou bien le kouiyet (qui sera le sujet d’une prochaine publication), mais chacune de ces tenues a ses particularités.

    Le badroune se fait en une seule pièce (comme une combinaison) qui prend la forme d’un serroual chelka en bas. On peut rajouter une veste ou bien un boléro par dessus.

    Cette tenue chic et pratique à la fois n’a cessé de séduire de plus en plus de futures mariées qui n’hésitent pas à la personnaliser en utilisant différentes matières telles que le satin, la soie, la dentelle...etc, ainsi que différentes couleurs.